Réduire les gaz à effet de serre.

 

La loi du 17 août 2015, se donne pour objectif de réduire, par rapport à 1990, de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Sachant que le secteur des transports est le premier émetteur de gaz à effet de serre, avec 27% des émissions totales en 2011*, les réglementations et normes actuelles vont toutes dans le sens de la réduction de ces gaz. Rapide tour d’horizon…

 

Les tracteurs Euro 6 pour 2018.

La norme européenne exige que seuls des tracteurs Euro 6 soient en circulation fin 2018. Ils permettent en effet de diviser par 2 les émissions de particules et de réduire de 75% les oxydes d’azote par rapport aux Euros 5. Toute la flotte Tratel, qui est régulièrement remplacée au fil des années, sera totalement équipée d’Euros 6 en 2018.

 

Le devoir d’information sur la quantité et la nature des gaz à effet de serre.

«Dans le cadre de l’application de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la généralisation du devoir d’information sur la quantité de polluants et la nature exacte des gaz à effet de serre, émis à l’occasion d’une prestation de transport, sera obligatoire*».

L’appellation « gaz à effet de serre» comprend en effet les six gaz suivants : le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), l’oxyde nitreux   (N2O), les hydrofluorocarbones (HFC), l’hydrocarbure perfluoré (PFC) et l’hexafluorure de soufre (SF6).

 

Dès 2016, Tratel a pris des dispositions au travers de son partenariat avec l’agence TK’BLUE pour répondre aux directives. Ce calcul en ligne en effet inclut le CO2 ainsi que les autres gaz à effet de serre. Il tient aussi compte de l’ensemble des externalités que sont les particules, la congestion, le bruit et les accidents.

 

*Sources : http://www.tkblueagency.eu d’après le communiqué du 18 janvier 2016 de Madame la Ministre Ségolène Royal et Monsieur le Secrétaire d’État Alain Vidalies.

 

 

LANCEMENT OFFICIEL DU PROGRAMME OBJECTIF CO2

Le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en collaboration avec l’ADEME, l’AFT et les Organisations Professionnelles du secteur ont lancé le programme d’accompagnement des entreprises de transport de marchandises et de voyageurs françaises afin de réduire leurs émissions de GES (Gaz à effet de serre) conjuguant une démarche de progrès (Charte d’engagement volontaire) et une démarche de reconnaissance officielle (Label Objectif CO2).

 

En quelques chiffres* :

  • 1 325 entreprises signataires de la Charte d’engagement volontaire Objectif CO2 depuis sa mise en place en 2009.
  • 118 entreprises du transport routier de marchandises et 207 entreprises de transport routier de voyageurs, soit environ ¼ du parc de véhicules lourds français.
  • Près de 400 000 tonnes de GES évitées par an, soit plus de 1,6 million de tonnes à fin 2016 depuis 2009.
  • 44 entreprises labellisées dont Tratel fait partie.

 

*Source : www.objectifco2.fr d’après le communiqué du 22 février 2017.