Ergonomie et sécurité

Réduire les risques, améliorer les conditions de travail, limiter les consommations de carburants en optimisant l’aérodynamisme des véhicules… la R&D chez Tratel ne cesse d’innover. Dernières recherches en date : le bâchage automatique des bennes. Pourquoi ? Comment ? Éclairage.

Bâcher manuellement la benne d’un véhicule n’est pas sans risque. Le travail en hauteur qu’il impose exige une vigilance accrue. Il faut en effet savoir que 70% des accidents du travail dans le secteur du transport sont dus à des chutes en hauteur. Un tel niveau de risque n’est pas acceptable pour Tratel. Ainsi, depuis très longtemps, les équipes imaginent, en collaboration avec les constructeurs, des solutions efficaces pour limiter au maximum tous les risques d’accident.

Limiter considérablement les risques de chute, mais pas que !
Réalisé à la main, le bâchage d’une benne oblige parfois le conducteur à forcer et multiplie les montées et descentes du véhicule. Ces gestes et manipulations répétés entraînent, sur le long terme, des pathologies des articulations (épaules, coudes, dos, genoux).

Une phase d’expérimentation en cours qui pourrait conduire au déploiement de la solution à plus grande échelle. Ce système innovant de bâchage automatique est actuellement en test sur une benne. À l’issue de cette expérimentation, si les retours d’expérience du conducteur et des formateurs sont concluants, il sera déployé à plus grande échelle.