Tratel maillon de la chaîne de valorisation des déchets

Stop, ça déborde ! En plus de 35 ans d’activité, le stockage de moules en bois de la Fonderie Hachette et Driout arrive à saturation. Beaucoup de pièces n’étant plus fabriquées aujourd’hui, elle propose à ses clients de valoriser ces déchets en bois-énergie pour alimenter les chaufferies des réseaux de chaleur des villes. Comment Tratel intervient dans cette opération ? Explications de Karine Chauveau

« Chez Tratel, nous avons pour habitude de réfléchir à comment nous pouvons apporter des solutions à de nouveaux besoins réguliers ou occasionnels. Depuis des années, notre benne à fond mouvant avec grue ne travaillait principalement que pour des scieries pour le transport d’écorces de bois. Or,
d’autres usages sont possibles. Avec sa grue, cette benne est idéale pour des clients n’ayant pas de mode de chargement en interne. Cette mission est une formidable opportunité de mettre en valeur notre expérience sur de nouveaux usages. L’économie circulaire est un enjeu de nos territoires. Le transport y joue son rôle. Nous y apportons notre savoir faire et nos compétences pour optimiser la valorisation de ces déchets. Tratel est un acteur engagé, ces missions sont importantes pour nous ».

La sécurité avant tout
Pour nous, la sécurité est une priorité. Nos conducteurs doivent travailler dans de bonnes conditions. Ainsi, en amont du lancement de la mission, nous avons réalisé des visites des sites pour appréhender les chargements futurs et optimiser les configurations. Ces visites ont été menées avec un formateur Tratel. Nous nous sommes assurés de la stabilité des sols pour sécuriser l’action de la grue.

Les conseils et l’expertise de Tratel en appui
En collaboration avec le client, nous avons défini deux zones : une zone de placement du fond mouvant et une zone à proximité immédiate sur laquelle le client prépare le moules. Pour optimiser les chargements, nous leur avons suggéré de classifier les pièces en fonction de leurs tailles (grosses, moyennes, petites). Nos conducteurs peuvent ainsi mieux répartir les encombrements pour en charger beaucoup plus. Cette mission était une première pour les équipes de la Fonderie. Notre expertise a été essentielle pour les accompagner au mieux dans la mise en place de ces opérations. Ce travail collaboratif a permis de garantir l’équation sécurité / efficacité.

Des cadences soutenues
Cette logistique bien huilée permet d’assurer des cadences soutenues. Aujourd’hui, nous réalisons 2 à 3 tours par semaine, de la Fonderie au centre de broyage pour évacuer les 1300 m³ prévus. Demain, ce sont entre 8 000 et 10 000 m³ que nous allons devoir charger. Un rythme de cadence plus soutenu à mette en route.

  • 1300 m³ de moules sont actuellement évacués par Tratel

  • La Fonderie Hachette et Driout estime devoir en évacuer au total entre 8 000 et 10 000 m³